( 20 septembre, 2008 )

Journaliste Algerien 1988-1998

                  »Je ne suis pas historien » disait t’il ? suite  à un livre ecris par Lazhari labter sur l’assassinat de journaliste pendant la decennie noire. Son auteur que j’ai connu pendant que notre association ANFAJAT  activait et commemorait chaque date d’assassinat et que lui meme n’assistait que rarement aurait pu s’informer avant de se lancer  à raconter des assassinats que seul lui connait (?!!) . Est ce ecrire pour ecrire ? Ou ecrire pour dire la verité ? 

               En tous les cas, l’ANFAJAT par son bureau a émis une declaration en ce sens dont voici l’integralité:  

 » A propos du livre journalistes algeriens 1988-1998. de lazhari labter ».

frustrés, offusqués, indignés aujourdhui que nous sommes nous les familles des journalistes assassinés par les terroristes par ce livre de lazhari labter qui vient de paraitre chez la prestigieuse edition Chihab sur les journalistes assassinés pendant la periode la plus cruciale et dure qu’ont eu à vivre ces valeureux et immortels âmes, qui par leur sang ont ecris et laissé une histoire des plus honorable à l’Algerie , au monde entier et à la presse , par leur combat contre l’obscurantisme et la barbarie .

En effet, ce livre qui n’a rien d’un livre dans son contenu, ne vehicule dans ses lignes et phrases que des mensonges et diffamation sur les circonstances et sur les auteurs de l’assassinat des journalistes. Son auteur n’a fait que les decoupage d’article de journaux pris sur le chaud e l’attentat au jour meme, parfois sur des informations de journalistes qui ne verifient  meme pas leur source, preuve à l’appui , l’auteur allant jusqu’a inventer ou incriminer des personnes qui n’ont rien a voir avec l’assassinat de tel ou tel journaliste. 

L’association nationale des familles de journalistes assassinés par le terrorisme ( ANFAJAT) qui etait la seule en compagnie dequelque directeur de journaux les plus courageux a s’occuper des familles et les commemoraient , a beaucoup fait pour savoir par qui et comment ont été assassinés ces journalistes et travailleurs des medias et detenir de leur famille les reelles circonstances sur leur assassinat et leurs qui n’etaient autres que ces integristes barbares.

Au devant de ce fait , il aurait été plus judicieux de prendre  la peine decontacter soit les familles des victimes ou l’association ANFAJAT avant de publier un ouvrage qui pourrait fausser l’histoire et toucher la sensibilité des familles deja meurtrient dans leur chair et ame.

Lazhari labter, a basculé dans des scenarios hollywoodiens que seul lui imagine. Laissons les dormir en paix car mentir sur leur mort c’est les assiner une deuxieme fois. Quant à leur famille, elles sauraont coi faire et entreprendre en de pareils cas. »

Declaration integrale de l’ANFAJAT  remise au journal El Watan le 04 janvier 2006.                             Par H.Djamal .                 

 

                                                     

 

Pas de commentaires à “ Journaliste Algerien 1988-1998 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|